Pacifique – Marée noire en Californie au sud de Los Angeles

Les autorités "ont engagé une organisation de lutte contre les déversements d'hydrocarbures pour collecter les hydrocarbures en mer et s'efforcent d'identifier les impacts possibles sur le littoral". (Photo AFP)
Temps de lecture : < 1 min.

Une nappe de pétrole de plus de trois kilomètres de large a été repérée par les autorités californiennes au large de Huntington Beach, au sud de Los Angeles, a annoncé vendredi le conseil municipal de la ville.

“Plus tôt dans la journée, j’ai été informé d’une marée noire au large de Huntington Beach”, a expliqué le conseiller municipal Don Wagner sur X (anciennement Twitter). “Les premières estimations font état d’une largeur d’environ 2 miles.”

Selon d’autres membres du conseil municipal, cette nappe pourrait provenir d’une plateforme d’exploitation pétrolière. Une enquête a été ouverte.

La ville, souvent surnommée “Surf City”, n’a pas encore annoncé de fermeture de plages et les garde-côtes sont en train d’évaluer la situation.

La nappe a d’abord été repérée jeudi soir, ont expliqué les gardes-côtes dans un communiqué à la mi-journée.

Pour l’instant “aucune source n’a été identifiée” pour établir l’origine de cette fuite.

Les autorités “ont engagé une organisation de lutte contre les déversements d’hydrocarbures pour collecter les hydrocarbures en mer et s’efforcent d’identifier les impacts possibles sur le littoral”, ont précisé les gardes-côtes.

La région avait déjà été victime d’une marée noire en 2021 à cause de la rupture d’un oléoduc sous-marin, qui avait déversé des dizaines de milliers de litres de pétrole brut dans l’océan.

La catastrophe avait provoqué la fermeture de 24 km de plages entre Huntington Beach et Laguna Beach, et une interdiction de la pêche. De nombreux oiseaux et poissons morts, parfois couverts de mazout, s’étaient échoués sur les côtes.

AFP