Le Pays intensifie, sur 4 ans, la réduction de l’utilisation du plastique

(Photo : DR)
Temps de lecture : 2 min.

Le projet de loi du Pays pour réduire l’utilisation du plastique va se renforcer. De nouvelles mesures ont été annoncées par le Conseil des ministres ce mercredi 13 mars. Elles concernent les plastiques oxodégradables, produits à usage unique, produits réemployables, déchets et déchets ménagers. 

La loi du Pays instaure des interdictions graduelles en 2025 (gobelets, assiettes, couverts et pailles), 2026 (barquettes), 2027 (emballage pour les fruits et légumes non transformés) et 2028 (film plastique), pour permettre aux acteurs économiques locaux de s’adapter à la nouvelle règlementation. 

En parallèle, la loi du Pays créera l’obligation pour les établissements de restauration et débits de boisson d’indiquer de manière visible la possibilité pour les consommateurs de demander de l’eau potable gratuite s’ils bénéficient d’un réseau d’eau potable, ainsi que l’obligation d’utilisation d’une vaisselle réemployable sur place.

Le projet de loi du Pays sera transmis au Conseil Économique, Social, Environnemental et Culturel (CESEC) pour avis et en parallèle transféré au Mouvement des Entreprises de France de la Polynésie française (MEDEF) et à la Confédération des Petites et Moyennes Entreprises de la Polynésie française (CPME) pour consultation. 

Le 2 juillet 2020, l’Assemblée de la Polynésie française (APF) a adopté une première loi du Pays pour limiter la production des sacs plastiques de caisse à usage unique. Cette première interdiction est entrée totalement en vigueur depuis le 1er janvier 2022. Comme cela était initialement prévu, la Polynésie française souhaite poursuivre la transition en élargissant l’interdiction d’utilisation de certains produits à usage unique utilisant du plastique et de l’aluminium (déchets métalliques non recyclable). Dans une démarche d’amélioration continue, ces nouvelles mesures permettront de réduire l’importation et la production de déchets plastiques sur notre territoire. Selon les chiffres de l’étude de caractérisation des ordures ménagères fournies par le Syndicat Fenua Ma de 2020, on estime à environ 1 500 tonnes par an de déchets de vaisselles plastiques et métalliques, de films plastiques, sacs plastiques à usage unique aux Îles du Vent. (Source : Conseil des ministres)