L’État relance l’appel à projet pour aider à la mobilité des moins de trente ans

En 2023, pas moins de vingt-cinq projets ont ainsi pu être soutenus via l’appel à projets FEBECS. L'enveloppe, qui était de 12 millions de francs également a permis à trois cent jeunes de moins de trente ans de se rendre en France ou dans un pays de l'environnement régional. (Crédit photo : haut-commissariat)
Temps de lecture : < 1 min.

Le haut-commissariat annonce que l’État relance son appel à projets Fonds d’échange à but éducatif, culturel ou sportif (FEBECS). Le dispositif prévoit, pour l’année 2024, une enveloppe de 12 millions de francs afin d’accompagner les associations et établissements scolaires dans le financement de dépenses liées aux frais de transport dans le cadre d’un projet d’échange. Objectif du programme : donner aux jeunes de moins de trente ans une possibilité de mobilité.

Pour pouvoir bénéficier d’un accompagnement financier, les projets, qui devront être déposés avant le 24 mai 2024, devront concernés le domaine du sport, de la culture ou encore des échanges éducatifs. Sont concernés par le FEBECS les projets qui prévoient un déplacement de Polynésie française vers la métropole ou vers les pays du bassin pacifique, précise le communiqué. Le montant maximum de la subvention par projet est de 1,8 millions de francs. Les projets devront être déposés sur la plateforme “Démarches Simplifiées”.

En 2023, pas moins de vingt-cinq projets ont ainsi pu être soutenus via l’appel à projets FEBECS. L’enveloppe, qui était de 12 millions de francs également a permis à trois cent jeunes de moins de trente ans de se rendre en France ou dans un pays de l’environnement régional.