Le ministre délégué chargé des outre-mer présente ses vœux

Jean-François Carenco (Photo : AFP)

C’est au travers d’une vidéo sobre d’à peine plus de 4 minutes, que le ministre chargé des Outre-mer, Jean-François Carenco, s’est adressé aux ultramarins pour présenter ses vœux pour 2023.

Des vœux sans grand message dans une année de reconstruction pour beaucoup de territoires ultramarins, et d’élection pour la Polynésie française.

Ainsi le ministre souhaite une « belle, riche et passionnante année 2023 ». Une année au cours de laquelle il reconnaît que « nous avons tant à faire ensemble, tant à réformer, tant à construire pour faire rayonner nos territoires au sein de la République. »

Six mois après sa nomination, et après avoir fait une liste de ses actions dans les terres antillaises principalement, il promet de s’attaquer à « la vie chère, les problèmes d’eau, de pollutions, de transport, de logement, de déchets et d’énergie. » Pour la Polynésie, cela ne fera pas donc de grand changement, puisque chacun de ces sujets et de compétence du Pays, non de l’Etat.

De la même manière, le ministre délégué chargé des outre-mer souhaite travailler à « une électricité fiable, abordable et décarbonnée ».

Pour conclure, Jean-François Carenco a promis « d’avantage de libertés et de responsabilités pour les collectivités. »