Nouvelle découverte de documents confidentiels dans la maison de Biden

rebondissement supplémentaire dans une affaire très délicate pour le président américain. (Photo : AFP)

Cinq pages supplémentaires de documents confidentiels ont été retrouvées dans la maison de famille de Joe Biden, a fait savoir la Maison Blanche samedi 14 janvier, un rebondissement supplémentaire dans une affaire très délicate pour le président américain.

Depuis le début de la semaine, l’exécutif américain enchaîne les communiqués sur des découvertes successives de dossiers datant de la vice-présidence de Joe Biden, de 2009 à 2017, d’abord dans un bureau à Washington, puis dans une résidence cossue de Wilmington (Delaware, est).

Le démocrate de 80 ans, dont c’est le fief familial et politique, y séjourne d’ailleurs ce week-end, comme à son habitude.

Une loi de 1978 oblige les présidents et vice-présidents américains à transmettre, à l’issue de leur mandat, l’ensemble de leurs emails, lettres et autres documents de travail aux Archives nationales.

Si l’affaire n’est devenue publique que cette semaine, elle a démarré il y a plus de deux mois.

De premiers documents classés avaient été découverts le 2 novembre au Penn Biden Center, un cercle de réflexion de Washington où Joe Biden avait autrefois un bureau, et signalés aux Archives nationales.

Le 20 décembre, les avocats du président avaient ensuite trouvé, dans le garage de la maison de Wilmington, « un petit nombre de documents » potentiellement confidentiels, et averti le ministère de la Justice.

Le 11 janvier, ces avocats ont mis au jour un document confidentiel, cette fois dans la pièce adjacente au garage de la maison. Le lendemain, l’avocat de la présidence y a découvert les cinq pages supplémentaires.

Jeudi, le ministre de la Justice Merrick Garland a nommé un procureur indépendant, Robert Hur, pour enquêter dans ce dossier. La Maison Blanche plaide « l’erreur » et parle de documents emportés « par inadvertance ».