Tee shirt de mauvais goût

Alors que la famille du garçon décédé sous les coups de feu d’un gendarme a Taravao avait demandé le respect et le calme lors de la manifestation organisée à Papara samedi 14 janvier, deux personnes ont tenté de se joindre au comité de recueillement avec des tee-shirts aux relents racistes.

Éconduits par Bernard Roure, organisateur de la manifestation, les deux individus sont restés en marge de cette matinée.

Il est certain qu’un militant d’extrême-droite qui se promènerait dans une manifestation avec un tee-shirt « Musulmans, espèces invasives » en métropole, serait frappé par une plainte de différents organismes comme la Licra pour incitations à la haine, qui est, rappelons-le, un délit pour des « discours, des écrits ou par tout autre moyen, de pousser des tiers à manifester de la haine, de la violence ou de la discrimination à l’encontre de certaines personnes, en raison de leur religion, de leur origine nationale, ethnique ou de leur orientation sexuelle.« 

Ce délit est passible d’un an d’emprisonnement et/ou 45 000 euros d’amende.