Salon du tourisme : Air Moana aux côtés du partenaire historique Air Tahiti

De gauche à droite : Mélinda Bodin de la petite hôtellerie ; Jean-Marc Mocellin, directeur de Tahiti Tourisme ; Vaima Deniel, directrice des opérations locales ; Moearii Darius, chef marketing et opérations stratégiques à Air Tahiti ; Taiana Fare-Bredin, coordinatrice sensibilisation et projets à Tahiti Tourisme. (Photo : SG/LDT)
De gauche à droite : Mélinda Bodin de la petite hôtellerie ; Jean-Marc Mocellin, directeur de Tahiti Tourisme ; Vaima Deniel, directrice des opérations locales ; Moearii Darius, chef marketing et opérations stratégiques à Air Tahiti ; Taiana Fare-Bredin, coordinatrice sensibilisation et projets à Tahiti Tourisme. (Photo : SG/LDT)

Le 30e Salon du tourisme se déroulera du vendredi 3 au dimanche 5 février au Parc Expo de Mama’o à Papeete. 259 exposants ont répondu présents. Le développement des activités et des meublés caractérisent l’évènement aux côtés des hôtels et des pensions de famille. Les cinq archipels seront représentés avec une mise en avant des îles Marquises. Comme à l’accoutumée, les résidents pourront bénéficier des offres promotionnelles en pré-réservant leurs billets en ligne puis en achetant un hébergement sur le salon et enfin, en validant leurs vols. Air Tahiti, partenaire historique verra la présence de la nouvelle compagnie Air Moana qui fera elle aussi des offres.


Nous sommes contents car ce salon va accueillir 259 exposants contre 169 en février l’année dernière, Ils seront au rendez-vous avec de nouvelles activités à découvrir, certainement le fruit de projets post-covid” a indiqué Jean-Marc Mocellin, le directeur de Tahiti Tourisme. Même enthousiasme de la part de Vaima Deniel, directrice des opérations locales qui annonce que les meublés sont en augmentation et que 17 nouveaux exposants seront présents dont la nouvelle compagnie Air Moana qui fait sa rentrée au salon en concurrence directe avec le partenaire historique Air Tahiti. “La condition était bien entendu que les offres soient conditionnées aux hébergements, ce qui est le principe même du salon” ont insisté les représentants de Tahiti Tourisme. 

Pour notre part, nous proposerons plusieurs niveaux de réduction et les offres seront valables jusqu’au 31 août” a précisé Moearii Darius, chef marketing et opérations stratégiques chez Air Tahiti. La compagnie va mettre en place également un stand dédié à l’acquisition des cartes gratuites de réservation (kaveka…). 

Autre nouveauté sur ce salon annoncée par Vaima, la découverte de Tahiti et ses îles en réalité virtuelle dans un container climatisé. 

Quid de la qualité des pensions ?

Fort heureusement, la majorité des pensions de famille réserve un bel accueil aux touristes dans des bungalows entretenus mais les commentaires sur des plateformes telles que Booking et Tripadvisor, désormais incontournables pour choisir un hébergement, mettent en lumière quelques “brebis galeuses”. La Dépêche de Tahiti a posé la question des contrôles qualité à Jean-Marc Mocellin, directeur de Tahiti Tourisme et à Mélinda Bodin, présidente de l’Association du tourisme authentique de la Polynésie française :

Cela fait plusieurs années que nous souhaitons professionnaliser le tourisme et principalement les hébergements. Nous avons travaillé avec Clévacances et aujourd’hui je suis membre du Conseil d’administration de ce label français. Tous ceux qui sont dans l’association sont contrôlés et souhaitent respecter les critères d’hygiène et de sécurité. Je mets un point d’orgue à soutenir les pensions lorsqu’elles flanchent un peu ! C’est vrai, il faut tendre vers un maximum de bonnes notes” indique Mélinda Bodin.

Reste qu’environ 170 pensions font partie de l’association sur 300 établissements enregistrés au service du tourisme, soumis uniquement aux normes administratives pour obtenir leur licence. 

Les pensions sont actuellement classées selon un nombre de “tiare”. Les meublés de tourisme, en plein développement, devraient être classés eux aussi, en ”hibiscus”, un projet en chantier. 

Pour Jean-Marc Mocellin, la qualité est précisément régulée par les commentaires des plateformes comme Booking et Tripadvisor. “Les établissements qui ne font pas l’effort de s’améliorer sont voués à l’échec.” Il précise par ailleurs que le site du tourisme polynésien propose des hébergements notés en fonction d’une collecte de commentaires de plusieurs plateformes. “C’est grâce a cela que nous avons aussi une connaissance de la qualité d’un hébergement.” 

Procédure de réservation en 3 étapes 

1 – Pré-réservez en ligne vos billets d’avion en amont du salon, du 30 janvier au 2 février sur airtahiti.pf, ou en agence partenaire ou bien réservez sur le stand d’Air Tahiti durant le salon.

2 – Consultez si vous le souhaitez les offres en ligne dés le 30 janvier sur salondutourisme.pf et achetez votre hébergement sur le salon (les dates de départ et d’arrivée doivent bien entendu correspondre à vos billets d’avion pré-réservés). 

3 – Payez vos billets d’avion en présentant le justificatif de votre hébergement et le reçu de votre réservation de vols sur le stand d’Air Tahiti.


Séminaire des comités du tourisme

Tahiti Tourisme a également annoncé la tenue du séminaire des comités du tourisme les lundi 6 et mardi 7 février 2023 au Hilton dans la foulée du salon. 

27 comités sont répartis un peu partout en Polynésie française et soutiennent le tourisme dans leur secteur. L’objectif est que ces instances, des associations indépendantes pour la plupart, se professionnalisent et deviennent de véritables relais de Tahiti Tourisme. 

2022 a été l’année de réflexion avec notamment la collaboration de Atout France (agence de développement touristique de la France). Cette année sera consacrée à la structuration administrative qui sera suivie de formations jusqu’à une montée en puissance de nos comités sur 5 ans. Ces formations se placent dans la stratégie gouvernementale Fāri’ira’a Manihini 2027 axée sur le développement durable” a détaillé le directeur de Tahiti Tourisme. 

L’idée est vraiment d’amorcer ce virage avec eux. Ils sont très motivés car c’est le fruit de nos réflexions en 2022 et du dernier séminaire” a insisté Taiana Fare-Bredin, coordinatrice et sensibilisation et projets à Tahiti Tourisme.

Vaima Deniel a souligné, quant à elle, que le séminaire porterait également sur le nouvel axe de rotation aux Australes via un nouveau bateau de la compagnie Aranui.