Football – Mondial-2022: procédures ouvertes contre l’Argentine et la Croatie par la Fifa

le gardien argentin Emiliano Martinez avait été photographié après le match en train de réaliser un geste grossier avec le trophée du gant d'or récompensant le meilleur portier du tournoi. (Photo : AFP)

La Fédération internationale de football (Fifa) a annoncé vendredi 13 janvier ouvrir des procédures contre les sélections de l’Argentine et de la Croatie pour des événements survenus respectivement lors des matches face à la France et au Maroc lors du Mondial-2022 au Qatar.

La procédure contre l’Argentine vise notamment « de possibles violations des articles 11 (comportement offensant et violation des principes du fair-play) et 12 (incorrection de joueurs et d’officiels) » lors de la finale du Mondial remportée face à la France aux tirs au but (3-3 a.p.).

Si le communiqué ne précise pas quels sont les attitudes concernées par ces procédures, le gardien argentin Emiliano Martinez avait été photographié après le match en train de réaliser un geste grossier avec le trophée du gant d’or récompensant le meilleur portier du tournoi. Il avait également été filmé dans le vestiaire se moquant de la star française Kylian Mbappé.

L’Argentine est en outre visée par une procédure pour une violation du règlement média et marketing de la Coupe du monde.

La FIFA a aussi engagé une procédure contre la fédération croate pour de « potentielles violations des articles 13 (discrimination) et 16 (ordre et sécurité lors des matches) du code disciplinaire de la Fifa » lors du match pour la troisième place contre le Maroc, remporté (2-1) par la Croatie.

Là encore, le communiqué de la Fifa ne donne pas de détail sur les incidents visés par cette procédure. Lors des célébrations de l’équipe croate, des vidéos relayées sur les réseaux sociaux avaient cependant montré les joueurs croates y entonnant des chants nationalistes à connotation fasciste.

Un des joueurs présents dans cette vidéo, le défenseur Dejan Lovren, nouvellement arrivé à Lyon, s’était défendu auprès de l’AFP en évoquant « une chanson patriotique qui a trait à mon pays, qui veut dire que j’aime mon pays ».

Dans son communiqué, la Fifa indique également avoir pris des sanctions contre les fédérations mexicaine, équatorienne, et serbe pour des violations de l’article 13 de son code de conduite (discrimination), en raison de chants entonnés par les supporters des trois pays.

Le Mexique se voit infliger une amende de 100.000 francs suisses (environ 99.600 euros) et un match à huis clos avec sursis, l’Equateur écope d’une amende de 20.000 francs suisses (environ 19.900 euros) et d’un match à huis clos partiel, et la Serbie est sanctionnée d’une amende de 50.000 francs suisses (environ 49.800 euros) et d’un match à huis clos partiel.

Sept joueurs serbes ont également été sanctionnés à titre individuels pour mauvaise conduite lors du match de poule contre la Suisse.